Dit moi où tu travaille et je te dirais pour qui tu as voté!

IMG-20160925-WA0002

Chers lecteurs, cette phrase n'est pas le fruit de notre imagination au contraire elle traduit le contexte actuel de la pensée collective du Gabon. Les familles et des amis se jettent la pierre sur le choix politique. Le statut professionnel devient un indicateur du vote, mieux une source de division. Dans le débat politique actuel, il n'est plus rare de voir deux amis unis hier se séparer par simple soupçon. Le soupçon de la trahison car pour certains, travailler pour une structure qui appartient à un émergent fait du salarier un pédégistes de droit. 

Faut-il vraiment avoir ce genre de réaction?

Travailler dans une boite du pouvoir signifie il soutenir ce pouvoir? 

Qui vote qui et qui soutient qui? 

Mes chers lecteurs, voici le sujet sur lequel nous allons vous entretenir  dans le but de montrer les effets néfastes de ce type de réflexions sur les victimes de la stigmatisation. Pour mieux comprendre, je vais vous raconter mon histoire personnel et après vous allez me dire si oui ou non travailler pour une boite du pouvoir fait de vous un traitre.

13886987_10154416694732708_2648443565338597719_n

Durant des années, votre serviteur a travaillé  dans une boite chargée de la communication de la Présidence de la République. La gestion de l’image, de la notoriété et autres aspect sur Ali Bongo.Durant cette collaboration, j’ai appris des choses que je ne pouvais connaitre un jour sur les bang de l’école primaire, secondaire jusqu’à l’université. Ces choses ont confirmé mon opinion du régime Bongo et  mon vote n’a jamais changé.Il faut par contre reconnaitre qu'avaec ce travaille j’ai appris à manier les outils du web.

Ce blog a été créé en 2012, vous avez la possibilité de le vérifier par vous-même d’ailleurs, j’ai un ami qui s’occupe de la communication de Jean Ping, on partageait un même bureau. Laissez-moi-vous dire qu’il me conseillait-lui-même de lire mon propre blog à cause de ma critique. Je dénonçais ce que j’observais au tour de moi avec les mots claires. Un jour, un article de mon blog  avait fait la une de la veille internet sur Ali Bongo. Le dossier portait sur l’éducation pendant le règne de Moundounga Séraphin, cet article montrait les limites du pouvoir émergent à promouvoir une meilleure éducation à nos enfants.

Mais croyez-moi mes proches et amis me qualifiaient de traitre et espion pour le pouvoir. Un soir, à la veillée  d’André Mba Obame ,un grand avec qui je menais les grèves à l’Université, une personne qui maitrise bien ma position m’avait demandé pourquoi je suis venu ? Il a continué en disant à son ami que je travaille pour Ali Bongo en conséquent je suis un espion.  Avait-il raison, non mes lecteurs le problème réside dans la non maitrise de la politique.

IMG-20160927-WA0003

Avant de critiquer ou de taxer un individu de traitre demande lui d’abord le genre de travail qu’il fait, sa formation initiale et ses missions dans ce travail. Attention les vrais opposants sont ceux qu’on ne voit jamais. Tout lemonde est utile au changement et chacun doit faire son travail à son niveau. Ceux qui crient au traitre sont réellement les véritables traitres car ils se cachent derrière les dénonciations pour avoir des informations. Depuis ma naissance, j'ai jamais voté le PDG ni un candidat de la majorité au pouvoir. Mais celui qui me traitait d'espion avait soutenu  Omar Bongo en 2005 parce que son parrain était ministre et  en 2009  il a fait la même chose pour Ali Bongo. 

Il faut que les gabonais arrêtent cette politique des camps, elle favorise le jeu pouvoir. Tout le peuple du Gabon vit les mêmes misères le travail ne peut être considéré comme un indicateur de vote ou d’appartenance politique. Il est temps de sortir l’émotion pour réfléchir à tête froide sur l’avenir du pays. Il n’y a pas de meilleurs ou super opposant encore moins de meilleur ou super gabonais.

Il faut se garder à l’esprit que c’est Ali Bongo le vrais problème pas vos frères qui travaillent pour vivre. Un travail n’a rien avoir avec le vote ou le choix politique. Certains sont prêt a demandé à leurs amis de démissionner de leur poste de travail une telle demande à quel sens répondez svp.

Pour information le travail n’empêche pas de se rebeller, mieux d’agir à Charlotte aux USA, les manifestants noirs se retrouvent chaque soir après le travail. Pourquoi ici au Gabon les gens préfèrent stigmatiser le comportement des autres alors qu’au fond ils ne participent en rien.

Ceux qui jouent à ce jeu sont vraiment naïfs et ignorent totalement les enjeux politiques. L’émotion est au cœur de l’action politique au Gabon une chose qui fait le lit au président élu par la COUR CONSTITUTIONNELLE.

Si notre lecture ne répond pas à la réalité alors écris un article en nous allons le publier.