reve

Ce soir-là, la lune pleura ...

Des larmes de sang

Au 31 Aout 2016.

La Faucheuse avait devancée les insoumis.

Cette dictature cinquantenaire avait minutieusement complotée la nuit la plus sombre, terrible et sanglante du Gabon.

A contre- Courant, dans Les rues, Les Soldats pour un Gabon libre, à mains nus, brandissant leurs requêtes.

Mon Vote compte !!

Non à la dictature!!

Au même moment, Les infiltrés en tête, munis de poignards et de cellulaires avec la milice allaient déclencher l’épouvante.

Les cameras des journalistes attaqués..

La nuit du Carnage allait entrer sur scène ...

A moins de 700 mètres du camp militaire Français, au quartier Général.

Certains représentants d'ambassades circulaient, un pas devant l'autre.

CALMEZ-VOUS, ON VA VOUS TUER !!!

Et Les pleureuses s’agitèrent, se jetèrent sur la poussière et Les cailloux.

Les étoiles tombèrent et le son fut amer et intolérable.

Nous n’étions plus au Gabon .Ce qui n'avait jamais était entendu fut entendu.

Ce qui n'avait jamais été vu, poussa ce soir -là.

De 23heures 30 à 4 heures passé du matin, Les milices armées à l'arme lourde défoncèrent, exécutèrent .Les hélicoptères déversèrent de l'acide ...

La violence et la barbarie prirent le quartier général d'assaut...

Les cris, la débandade, le chaos, aucun secours, aucun recours, même pas sous les cadavres jonchant le sol rougeâtre, ni dans Les bureaux bondés, ni sous Les tessons de glaces. Mais peut-être dans Les poubelles ou camouflé sous Les voitures !?! Non et Non..

Les bastonnades, Les coups de canon, de tirs...

Et le sadisme zélé et ricanant des mercenaires en avant..

"Danses d’abords .Fuis si tu veux vivre.»

Et le coup de Feu retentit, la maman tomba devant ses bourreaux, la balle Dans le dos..

Et Les tirs retentirent ....

CALMEZ-VOUS ON VA VOUS TUER!!!

Les Etoiles tombèrent..

Ce soir-là ,la lune pleura .

Des larmes de sang.

Et le vieux lion à la crinière de feu se tenait ferme sur le rocher le plus vieux du monde..

Il fixait le tonnerre....

Le Gabon plongé dans l'invraisemblable...

Des mains amputées, des agents de sécurités murèrent, Des pères et Des mères séquestrés pendant plusieurs heures, relâchés après Des heures d'humiliations et d’abus de tout genre.

Des morts sur Des morts...

CALMEZ-VOUS ON VA VOUS TUER!!!

"Calmez-vous, on est là pour vous aider" s'indigna un officier de couleur Bleu, Blanc, rouge.

Et ils tirèrent avec plus de mépris.

D'une milice à une autre.

Pour masquer le crime, ils nettoyèrent, transportèrent Les corps dans une ambulance complice pour une destination inconnue.

Mais Les empreintes de balles sont gravées sur Les murs de notre mémoire ....

Pendant et après les massacres, Des manifestants morts dans leur quartiers de peur de s'exposer dans Les hôpitaux, Des paralysies faciales, des pertes de sommeil .....

A jamais dans nos mémoires...

Il n'y aura jamais d'aujourd’hui sans hommage à leurs mémoires.

Ceux qui sont morts pour la patrie.

Le combat à vie qu’ils ont mené.

Une démonstration de patriotisme indélébile qui nous oblige à résister jusqu'au départ du dictateur.

A tous Les Martyrs Gabonais,

Aux victimes du 31 Aout 2016,

Hommages à vous, soldats tombés pour un Gabon libre.

Ce soir -là, la lune pleura ...

Les murs s’étouffèrent, le vent fuya, et Les plantes se taisèrent ..

Et pour la première fois, au matin, le coq refusa de chanter....

 

Rêve Mvele Nambo

Lauréate du meilleur poète de l'année 2016

Negga AWARDS 2016 .USA.

La Marraine.