sylvia-bongo2-1

Léon Mba bis est-il possible au 21 ème siècle dans ce Gabon de Bongo ? La réponse est attendue au regard du pilotage à vue entamer par les faucons du pouvoir. Toutes les formules sont envisageables mais rien ne pourra rassurer l'opinion en dehors de la vidéo. Le mensonge à la nation à atteint un niveau très élevé au Gabon depuis 2016. Chers lecteurs, si l'affaire du vote du haut Ogooué fut avalé malgré la douleur retenons que cette affaire de Riyad là inquiète nos amis. Après avoir versé 10 millions d’euros aux célèbres médias Lettre du Continent et Jeune Afrique pour un retournement de situation, nos amis ne savent plus quoi faire pour le discours à la nation.
L’attitude des émergents après la rumeur sur la disparition du Président Ali Bongo semble étrangement inquiétant. Oui, chers lecteurs depuis le développement de cette actualité aucune communication convaincante n'est faite. Nous savons tous que les Émergents sont insolants, bavard et impus de leur personne. Mais depuis cette rumeur silence radio et tous sont devenus respectueux et courtois.
Pour mieux comprendre ce mensonge à la nation, l'œil du Gabon vient ici vous présenter les indices qui constituent ce gros coup.
Où est la preuve ?
Ali Bongo est mort, mais il se porte bien ; son état de santé s'améliore de manière significative. Voilà le résumé de la communication sur le président du Gabon. Alors comment un mort peut encore avoir une santé rassurante ? Pourquoi aucun camp ne dispose de la preuve irréfutable ?
Pour mieux comprendre, il y a lieu de remonter au début de l'histoire du fameux voyage fatal.
• La nation découvre que le président à fait une chute via un média étranger. Or, Ali Bongo était bien accompagné de sa fine équipe. Des journalistes, des ministres et conseillers. Devant ces ces derniers, le président Gabon est tombé deux fois après avoir demandé qui a couper le courant ? Le trou noir qui marque la fin de tout à frapper le fils de Patience Dabany . Malgré tout ça, le premier Ministre a préféré continuer sa campagne de soutien au candidat PDG du 4ème arrondissement avant d'aller passer 5 jours de vacances à Makokou.
• La France et le Maroc s'agite sans raison. Aucune communication officielle des deux États quand on sait l'implication de ces derniers sur les plans économique, politique et sociale au Gabon. La mort ou la santé du fils de la mama à déjouer les pronostics de la métropole. Aujourd'hui le président français fait semblant regarder ailleurs.
• Lettre du continent et Jeune Afrique sont devenus des médias cibles pour les gabonais. Un jour avant la publication des articles mensongers, les deux médias dénonçaient l'opacité qu'il y avait autour de la santé d'Ali Bongo. Jeune Afrique affirmait même que pour rendre visite à Alain Bongo il fallait un ordre spécial du Prince Salman. Parce que la santé du président Ali Bongo serait désormais classée secret royal. Alors nous attendons la copie délivrée par le Prince à ces deux médias corrompus pour avoir des informations fiables. Sur RFI le rédacteur en chef de jeune Afrique revient sur l'article en ces mots. « les informations consignées dans l'article sont à prendre au conditionnel car aucune source officielle n'a été saisi » alors pourquoi avoir affirmé que le président est sorti du coma sans aucune source médicale ? .
• Sylvia Bongo, elle a communiqué de façon explicite sur la fin de vie de son mari. Le 7 novembre elle publie une photo noir et Blanc du fils de Bongoville. Rappelons que cette charte graphique est utilisée par la première dame lors des événements mortuaires. La même photo de la journée nationale de la Veuve et orphelins refait surface ce même jour. Alors , Serait- elle entrain de nous transmettre une bonne information ? Le 7 novembre est elle une date officielle se demande un étudiant de l'université Omar Bong .
Au regard de la situation nous devons prendre au sérieux l'attitude de Sylvia. Elle n'a plus jamais remplacé sa tenue de veuve.
• Patience Dabany, le silence de la mama est aussi étrange. De 2009 à 2016, cette femme ne s'est jamais tu face aux critiques portés contre son bb AliBongo. Aujourd'hui, rien n'explique le silence de la mama face aux détracteurs de son fils qui fêtent sa fin de vie. Tout porte à croire que la rumeur semble vraie. A la grande réunion du PDG, on pouvait voir un visage serrer et inquiet. Elle fond même en larmes quand elle salut Issoze Ngondet. Patience Dabany est affaibli disons même très affaibli par la situation.
• Le gouvernement, chers lecteurlecteurs, l'attitude du premier Ministre laisse apparaître qu'il est désemparé. Un homme perdu qui ne sait plus où mettre la tête. S'il était vrai que le président vit encore, son premier ministre devait vitre entre deux avions, Libreville Ryad pour prendre les instructions. Mais hélas, les ministres sont tous au pays. L'assemblée nationale attend la nomination du nouveau président. Après le premier ministre doit remettre sa démission au président pour un nouveau gouvernement. Mais croyez moi aucun ministre ne sera remplacé car tous connaissent la vérité.
• Le vice-président, Maganga Moussavou vit les moments les plus sombres de son histoire mieux de sa vie. Lui qu'on connaît grand gueule est assigné à boucler son bec . il est devenu un collabo, une tâche de l'histoire. Car quand il réalise que la vérité finira par jaillir et que le peuple saura qu'il était complice du pillage du pays par les Émergents en fuite. Il est dans une prison à ciel ouvert sous le regard de Frédéric Bongo.
• Jean Ping , ce monsieur est aussi emprisonné que le vice-président. Car le régime menace de réagir sur tous les plans s'il bavarde trop. Le peuple gabonais était étonné d’écouter le discours vide de Jean Ping lors de son adresse à la nation. Aucune consigne tout simplement parce que le chinois avait reçu des coup de fil de Sassou Nguesso , Macron, Frédéric, Marie Madeleine et Pascaline Bongo lui demandant de ne pas divulguer les informations à sa connaissance. Regarder bien la photo de Jean Ping à cette communication. Il dégage la peur et à chaque fois, son regard se baladait dans la salle comme s'il cherchait une personne. Son beau frère est parti et depuis sa fameuse déclaration le chinois est reparti dans sa bulle.
• La Cour constitutionnelle, cette dernière est devenue le centre ou le cœur du pouvoir. La modification de la constitution pour légitimer le vice-président en ai une preuve. Tout le monde sait bien que c'est le président qui est seul habilité de saisir la cour pour une modification de la loi fondamentale. La réaction de MMM prouve que le roi est mort car un mort ne parle pas , n'écrit et ne décide pas.
• Les opposants du pouvoir, ces derniers préfèrent se cacher sous les jupes de leurs maîtresses. Aucune action ponctuelle n'est envisageable le bruit sur les réseaux sociaux ne changera rien. Le pouvoir est au sol et personne n'a le courage de le prendre. Quel pays ?
Au regard de tous ces indices, il apparaît que la vérité sur la santé du président Ali Bongo est loin d'être connue. Même avec Léon Mba le mensonge n'était pas si gros. On voyait au moins ce mort vivant à la télévision. Mais où est Ali dont la santé s'améliore. La lettre du continent parle même d'une très longue convalescence MDR. La gestion d'un pays ne repose pas sur un mensonge. Pourquoi le porte-parole continue de mentir alors que son visage dégage une crainte. Nous savons tous que le président est devenu légume ou fantôme.
En voulant diriger le pays avec le mensonge, les menteurs à la nation ne savent plus où mettre la tête pour ce 31 décembre. En affirmant que le président peut gérer le pays depuis la morgue, pardon le lit de l'hôpital à Ryad, ils doivent non seulement fournir une vidéo d’audience de dépôt de démission du PM mais aussi du discours à la nation.
Chers lecteurs, si les menteurs à la nation ne nous montre pas Ali Bongo le 31 décembre c'est que la rumeur devient vérité. A savoir que le président est mort. A partir de cet instant toutes personnes ayant participé à la rétention de la vérité sera poursuivi pour haute trahison. Alors que ceux qui pensent que c'est un jeu se prépare rapidement à séjourner en prison. Oui personne ne sera épargné.
Si tu veux savoir si Ali Bongo vit ou pas , attends le 31 décembre 2018…