10959854_912237332150108_8803189512549834178_n

Cher Président Issa Hayatou, recevez les vœux  de blog l’Œil du Gabon que cette année soit pour vous un moment de méditation et de santé. « Soi fier de ton ennemi et réjouis-toi de ses progrès » c’est ce que nous retenons des enseignements de Dale Cornegie sur le combat politique. Lisez attentivement cette lettre parce que ce sera la dernière. Comme disent nos amis esclavagistes, si tu veux cacher un secret à un nègre met le dans un livre parce que les noirs lisent peu. Vivement pour vous que ce ne soit pas le cas cher Issa Hayatou.

Le vouvoiement n’est propre à aucune langue africaine c’est pourquoi nous allons te tutoyer entant qu’ainé, papy, et voisin du Cameroun. D’entrée de jeu nous tenons à  te dire merci du fond du cœur pour nous avoir octroyé la CAN en 2012. Ce don  fait à Omar Bongo nous avait soulagé ce, malgré la crise politique que traversait le Gabon. Comme un seul, nous avons bien accueil GAGUI merci infiniment.

Cher Issa Hayatou, en octroyant pour la deuxième fois la CAN au Gabon mieux en maintenant cette CAN ici, tu t’es  invité  malheureusement  dans la crise politique actuelle  entant qu’allié  majeur d’Ali Bongo et facto tu contribue à la souffrance du peuple gabonais.

Nous savons que la morale et l’éthique n’est pas le coté fort des acteurs du Football africain mais cher monsieur, le Gabon n’est pas une terre d’expérimentation. Ton Pays le Cameroun est une grande nation du foot, pourquoi tu n’oses pas organiser cet évènement là-bas ? Notre pays est au bord de l’implosion  au lieu de nous aider à résoudre le problème, non tu viens nous rire au nez. As-tu l’idée des conséquences de tes actes ? Pour mieux te rafraichir la mémoire permets-nous de te dire que des milliers de camerounais vivent au Gabon. Ses derniers nourrissent des familles chez vous mais à cause de toi ces derniers seront des cibles. 

Tu mets en péril l’image du football africain pour satisfaire ton intérêt personnel, cher voisin  Ali Bongo a payé combien cette fois ? Le Foot africain est un milieu de corruption et de passe-droit. L’enrichissement personnel du personnel de CAF est sans égal, mais saches que cette fois ta récompense sera salée.

Mon ami, pourquoi as-tu choisi de ternir ton image et celle du Football africain en 2017 ?  Le 14 janvier restera à jamais dans la conscience collective de tous les amateurs du Foot cher Issa Hayatou. Oui, devant les caméras du monde entier, les gabonais vont d’humilier  et ton ami violent ferra couler le sang sur le drapeau de CAN. En Angola, une certaine milice avait tiré sur l’équipe du Togo contre toute attente, tu as condamné les togolais en les menaçants de sanctions. Cette fois c’est toi qui sera éclaboussé mon ami et voisin.

Imagine l’écho que ce scandale ferra dans la presse de l’occident, les grands titres sur le chao total de la CAN au Gabon. Mais rassure toi, la responsabilité de cet échec entrainera la fin de ton règne sur le Foot africain. Les gens vont demander ta démission et le Cameroun ton pays n’organisera plus la CAN. Ce tableau n’est pas complet au regard des enjeux géostratégiques, économiques et  sportifs. Cette facture publicitaire sera payé par toi car le Gabon nouveau ne paiera pas les dettes des corrompus.

Cher allier personnel d’Ali Bongo, votre CAN va s’organiser dans quatre provinces du Gabon à savoir : Estuaire, Haut-Ogooué, Ogooué Maritime et le Woleu-Ntem. Dans ces provinces Ali Bongo n’a pas atteint 30% alors attendez-vous à un accueil digne des perdants. Les populations de ces provinces vont comme un seul homme revendiquer la victoire des urnes volée par Ali Bongo. Cher voisin, il ne faut jamais faire ami avec les perdants au risque d’être éclabousser.

Nous sommes enfin heureux de savoir que la presse du monde entier assistera à votre chute ton ami et toi. Le plus important c’est que les gabonais vont enfin réaliser le rêve de tes ennemis en vous infligeant la honte du siècle. L’année 2017 sera celle de votre chute ton ami et toi, les images de la violence militaire vont faire le tour du monde. Les plateaux de télévisions vont parler de toi en mal avec des histoires de corruptions.

Les voix se sont pourtant levées pour demander l’annulation de la CAN mais comme tu ne respectes pas le peuple gabonais alors assume ce qui se passera le 14 janvier 2017. Dommage que tu ne peux plus arrêter le processus enclenché depuis le 31 aout 2016.

Cher Issa Hayatou, cette révolution sera télévisée même Lambert Matha ne verra que du rouge. Pour ta gouverne, le Gabon ne dispose pas de troupes capables de contrôler 4 sites. La Garde Républicaine n’est pas efficace et ne peut agir comme à Libreville. D’ailleurs une partie de l’armée est avec le peuple et n’attente que le signal du 14 janvier. Ton ami sera waze car les jeunes vont dongo avec votre CAN de sang 2017.

Nous clôturons cette lettre par un conseil, porte un casque et un gilet par balle parce que les militaires d’Ali ne sont pas bien formés, ils tirent de partout. Sur ces mots nous te disons à bientôt cher ami, une seule date le 14, un seul jour le samedi et des villes de Libreville, Port-Gentil, Oyem et Bitam. 

 

NB : une réponse des activistes du Haut-Ogooué  est en cours et la boucle sera bouclée pour vous deux.