Jean-Ping-3-1 ok

Le destin d'une république, d'un peuple repose sur les actions de ses leaders et acteurs politiques et sociaux. Comme un seul homme les gabonais ont choisi M. Jean Ping pour conduire le destin collectif du Gabon. Mais le pouvoir militaire d'Ali Bongo est venu retarder ce choix. Seulement comme on dit quel que soit la durée de la nuit, le soleil apparaitra. 

Nous avons fait des propositions au Président Jean Ping et aujourd'hui, cette démarche a donné ses fruits. Le Président va prêter serment devant la presse nationale et internationale. Il faut rappeler que durant les mois le Président élu à initier plusieurs rencontres sur le plan national et international visant à faire prendre conscience le camp d'Ali Bongo. Mais comme ce dernier semble résister avec la complicité des présidents africains, surtout ceux de la CEMAC et CEDEAO en violation de la souveraineté du peuple gabonais. 

La date du 14 janvier est très symbolique pour les acteurs du changement véritable, elle marque le lancement de la CAN TOTAL 2017 au Gabon. Cependant la mobilisation de la communauté internationale autour de la CAN va enfin permettre aux complices d'Ali Bongo d'être témoin des massacres. La presse internationale aura les images fraiches des assassinats et autres violation des droits de l'Homme au Gabon.  Mais rien n'est gratuit étant que le dossier du Gabon est en cours d'étude à la CPI Ali Bongo pourra enfin répondre de ses actes dès le 18 janvier le jour de son arrestation. 

Outre ces évènements, le monde entier va aussi découvrir le vrai visage d'Issa Hayatou ce camerounais champion de la corruption qui profite de la souffrance des pays pauvre pour vendre la CAN aux dictateurs africains. Le 15 janvier la CAF doit s'apprêter à évacuer les délégations car ça va aller très vite ici. Les gabonais sont dociles mais pas lâches et dupes pour qu'un camerounais puisse penser que sa tête tourne vite.  Nous apprenons que le pseudo porte-parole d'Ali Bongo menace le Président PING d'arrestation la réponse est qu'il garde sa position car c'est de son arrestation personnel qu'il parlait. Oui tous seront arrêtés en 5mn. 

hayatouu

L'autre prisonnier c'est René Ndemezo'o qui dit que le Président n'avait pas de plan B et que s'il y avait Un il le saurait. Eh oui cher René il y a plusieurs plans de A à Z mais dommage ont te voyait depuis c'est pourquoi personne ne pouvait d'en parler vieux père. 

Nous devons rester mobiliser derrière le Président Jean PING le 14 janviers 2017 le lieu sera communique le 13 au soir selon nos sources. Les gabonais sont très content de cette nouvelle depuis une semaine. Le pouvoir multiplie les communiqués pour intimider mais hélas la peur à changer de camp.