index

Laure Olga Gondjout  a été nommée médiateur de la République par Ali Bongo pour traiter les conflits et réparer les injustices sociales.

Parmi ces injustice et abus d’autorité il y a le dossier UOB, les étudiants sont exclus et martyriser par les forces de l’ordre aux ordres du pouvoir. Le spectacle est très désolant aucune presse publique n’en parle où est la démocratie où est le médiateur ?

Laure Olga était qualifiée  de femmes de poigne mais 100 jours après sa nomination RAS, même pas une conférence de presse d’ailleurs personne ne connait où sont ses bureaux.

Joint au téléphone par nos équipes, le Le president de la league estudiantine des droits de l'homme Monsieur Anatole Nnang  informe la communaute nationale et internationale "que des violations graves ont ete faites ce mercredi 19 mars au sein du campus universitaire.les berrets rouges et l'elite de la gendarmerie ont penetre dans les chambres et detruisant tous sur leur passage.pres de 20 etudiants sont en garde a vue.
De ce fait le president de la league informe que la greve sera sans limite jusqu'a satisfaction des points de revendications.parailleur les etudiants qui vont dans les ministere prendre des engagements seront responsables,ceux qui iront faire des declarations devant les medias assumerons.la league estudiantine des droits de l'homme ne flechira pas.Nous ne sommes pas des politiciens nous voulons juste l'amelioration" où la manipulation dont ceratins vont présenté comme arme fatale pour justifier leurs actes?

Le Gabon vit les pires moments du despotisme des émergents, comment un pouvoir peut-il s’en prendre aux étudiants alors même qu’il reconnait les que les revendications de ces derniers sont légitimes.

1395211561-uobb

" Nous demandons le départ des agents de la gendarmerie au sein de l'UOB. Nous ne sommes plus libres d'étudier ni de tenir normalement des réunions sans que nous ne soyons chassés et pourchassés par les gendarmes au sein de notre université. Leur départ doit être immédiat, la guerre se fait ailleurs pas dans l'UOB! Qu'ils aillent exercer le métier pour lequel ils ont été formés dans les lieux appropriés pour cela et pas ici", ont revendiqué les étudiants lors de ces affrontements.

Pourquoi la classe politique et la société civile ne dises rien ?

Pourquoi le PDG ne rappel pas à l’ordre ces responsables ?

Être enfant de pauvre est-il un crime au Gabon au point que l’on mourir en silence sans le soutien de personne ?

Autant de question que les parents d’étudiants doivent poser aux responsables politiques de ce pays.

Je suis indigné de la façon qu’on traite les étudiants depuis 4 ans alors que les discours politiques prônent l’excellence.

Les politiciens gabonais aux affaires sont-ils incompétents à ce point, l’étudiant est traité comme un bandit de grand chemin. Apprendre à l’UOB est vu comme un pêché au point l’on ne doit se plaindre des conditions d’apprentissage macabres.

Le plus décevant est que se sont ces mêmes étudiants qui vont remplir les taxi bus lors des élections. Le pouvoir joue avec le feu en martyrisant les étudiants, la démocratie gabonaise prend un coup fatal.

L’Union qui est un journal publique n’accord pas d’importance  aux malheurs des étudiants qui hier ont étaient martyriser par les gendarmes, militaire et policiers jusqu’à dans leurs chambres.

Que dit le Ministre de l’intérieur ?

Où est passé Laure Olga Gondjout ?

Où est le SG du PDG ?

Où sont les Opposants ?