Adiahenot

Eh voilà le bal ne fait que commencer pour les émergents. La stratégie semble donner ses fruits tous contre Ali Bongo en 2016. 

Les héritiers d'Omar Bongo sortent du Bois, depuis 2009 le Gabon s'est divisé en deux grands camps, les amis d'Ali Bongo et les amis d'André Mba Obame. Cette division a même eut des ramification en étranger, dans les cercles occultes et autre grands groupes. 

Les initiés de la  Grande Loge Maçonnique de France  avaient même assistés à un débat pas commode sur le Gabon en 2011 juste après la présentation du serment d'AMO. Ainsi Jean Hervet Dream nous raconte que ce jour, les pro-AMO et pro-Ali se sont dit des choses pas très agréables. Le résultat est que celui qui avait introniser Ali Bongo s'ést fait exclus de la GLF.

 

album-adiahenot-198x640

La vie politique du Gabon était en ébullition avec la sortie très médiatique de Jean Ping au côté des souverainistes de l'Union Nationale. Le PDG perd de plus en plus ses membres qui ont contribué à son implantation dans le Gabon. les anciens membres du bureau politique sont adversaires politiques aujourd'hui.

Après Ping voici Adiahenot qui sort du bois avec un discours très claire "Tout souf Ali Bongo" le fils de Lalalala vient  rejoindre les pro-AMO au détriment des pro-ABO. L'equation est dure à régler tant sur le plan politique que sur le plan social car les enjeux sont graves. L'opposition est maintenant composée de milliardaires comme le camp d'en face avec pour seule différence la connaissance du terrain et la ruse politique.

Le Haut-Ogooué a aussi vu la naissance des pro-AMO sortir des arguments lourds pour sauver l'image accusateur dont certains gabonais ont de leur province. Le spectacle est poignants les anciens amis ne sont plus ensembles et le peuple a peur de la suite.

La salle était bien comble aujourd'hui à l'image d'un meeting digne de fois, les amis d'AMO et les admirateurs de Jean Ping. Au menu, la déclaration de Jacques Adiahenot ancien barron du PDG mis au de-bais par les jeunes émergents. Alain Claude Bilie-By-Nze ne dort plus bien car son patron est en mal. 2016  s'annonce fatale pour certains qui se sont mal comporter contre les opposants. 

Paulette Oyane Odon et autres femmes bien engagées s'activent a accompagner leurs leaders au front. Les tout sauf Ali Bongo se préparent pour la grande bataille en 2016. Parmi les déçu de l'émergence on retrouve maintenant la Famille Chambrier qui comme celle de Rawirri connaît bien les arcanes de pouvoir.

Qui va stopper l'émoragie des défalqués du parti de masse, le "PDG se porte bien" nous dit son SG Faustin Boukoubi avec une voie pas sure. L'Homme de l'Ogooué Lolo sent la fin venir et veut aussi partir mais il craint les représailles du fils d'Omar. Emile Ndoumba ne supporte plus qu'il soit mise à l'ecart et veut aussi faire sa déclaration pour son nouveau positionnement de pro-AMO. D'ailleurs c'est dans sa maison de campagne au Cap qu'AMO avait fait 2 semaines de rééducation après l'oppération. 

La puissance de l'Homme de Medouneu est si grande que les anciens camarades ne regardes plus du même coté. Fang+Nzebi+Omienyé + Punu forment désormais un mariage de coeur face au clan des émergents.

Le mot d'ordre est lancer tout sauf ALi Bongo pour 2016. 

Questions aux émergents:

Avez-vous des arguments pour battre ses gens? 

Les étrangers peuvent-ils sauver Ali Bongo et le PDG?

Quels sont vos réalisations sur le plan économique et social?

Etes-vous capable de faire taire cette opposition?