images ok

La situation est sans pareil les morts viennent de partout les élites de sang sont énervés et le peuple souffre. La CEMAC devient le nouveau théâtre de la violence politico-religieuse.

Après la RCA, à qui reviendra le tour? c'est  la question que beacoups se pose en ce moment dans les cercles politique de la sous région. Les rebelles de la CELAKA  ont fuis Bangui pour le Cameroun, le Congo, le Tchad  comme le cas du Mali. les pays de la CEMAC sont en dangés car les armes vont circules à grande vitesse. Au regard de la situation politique des pays comme le Cameroun, le Congo et le Gabon qui s'approchent des élection l'on redoute une montée de la violence entre les adversaires politiques.

Pour bien mésurer l'impact de la situation j'ai bien voulu partager avec vous les dangers que chaque pays de la CEMAC encourent.

paulbiya

1- Le Caméroun: ce pays de plus de 18 millions d'habitant a à sa tête Paul Biya affaibli par l'âge ce dernier cherche en vain son successeur. l'Opposition camerounaise ne va plus se laisser faire car la mort de cer dernier est proche et le pays va rentrer dans un désordre total. Le Cameroun est un danger pour la région car vu sa démographie les États voisins ne resterons pas en paix si la situation s'agrave. La France ne contrôle pas totalement cet Etat vu son bilinguisme. La CEMAC n'a plus de leader capable d'amorcer l'avenir sombre de ce pays. Biya a fait trop d'enemis au point que personne ne peut nier l'avenir sombre de ce pays. 2015 c'est la finale pour la vie politique camerounaise.

index ok

2- Le Congo: pays de guerre et de rebellions Brazaville est en perpétuelle mouvement ou Ninja et may may se regardent en chien défaillance. les congolais ne veulent plus de Sassou Nguesso et 2015 comme pour le Cameroun est pour sa présidentielle. Denis veut modifier la constitution au mépris de la volonté populaire. Seul l'avenir nous dira si son projet vera le jour avec la France de François Hollande. La gauche est un parti très populiste en Afrique francophone ou les vieux esprit de la francafrique tombent toujours. Les Congolais vont connaître les nuits sombres.

 

index

3- Le Gabon: ah ce pays d'Omar Bongo va mal 2016 date butoir pour les présidentielles les héritiers d'OB se disent trahis par Ali Bongo et le vouent un haine sans appel. Le fils unique de Patience Dabany aura du mal à convaincre les gabonais qui ne le pardonnera pas d'avoir permit que les étranger prennent le dessus du pays. André Mba Obame principal opposant est malade depuis 2011 mais un nouveau homme fort vient de voir le jour un certain Jean Ping. L'annonce de son ralliement dans l'opposition a sonné comme un coup de tonner et un regain d'éspoir pour les populations gabonaises. Originaire de Port-Gentil cet natif d'Omboué ne fera pas de cadeau à Ali Bongo. Le PDG ne vaut plus rien depuis la mort de son père fondateur Omar Bongo. La France de François Hollande boute ALi Bongo Ondimba. 2016 c'est le début de la fin des bongos et le PDG.

 

Au regard de toute cette lecture des faits je peux vous dire que la CEMAC vit ses derniers moments de paix. Vivement que le ciel écoute les priers de ses brebis.